Comment un rêve est devenu réalité ?

Aînée de quatre enfants, je me dirige dès l’âge de 14 ans en m’orientant vers un préapprentissage en coiffure. Cette période fut extrêmement difficile, car à l’époque et d’origine tunisienne les portes se refermaient systématiquement bien qu’en en ayant poussées une centaine.

“Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort !”

Il aura fallu énormément d’abnégation pour ne pas abandonner et bien que je réussissais à obtenir mon premier poste, le patron me demanda de changer de prénom, ce que je fis malgré tout pour commencer enfin mon aventure professionnelle. Johanna était née !
Major de ma promotion au CAP, je peux enfin m’épanouir dans cette première expérience professionnelle dans un salon, au sein duquel j’appris à être méthodique, précise et efficace. La motivation était là et je devins très vite manager.

 

Le chemin du rêve pour aller encore plus loin…

Je gardais à l’esprit mon rêve d’enfant de devenir indépendante et j’obtins en novembre 1997 mon brevet professionnel. Ma nature de battante m’amena naturellement à ouvrir mon premier salon.
Une fois de plus, il aura fallu transformer l’énergie qui m’animait en force de conviction, rencontrer les banquiers, trouver un local et pour une fois un peu de chance, un banquier croît en mon projet et mon père dans un geste d’amour et de générosité me prête 50 000 francs (8 000 €), le rêve prend forme, je ressens la réalité que je peux enfin vivre.

 

Mon premier salon

Quelle émotion ce jour de novembre 1997 où pour la première fois je poussais la porte, ma porte, après toutes celles qui me furent fermées. C’était au 55 rue Jeannin en plein centre de Dijon.
L’enseigne ALLURE était créée, ce nom n’était pas du au hasard, je souhaitais qu’il puisse refléter ma future clientèle et être l’émanation de ma personnalité. Transposer l’élégance de ce mot, “C’est beau d’avoir de l’Allure”, dans l’esprit du salon à travers les personnels et la décoration, un style orange et noir épuré que l’on retrouve dans le logo.

 

La coiffure à petits prix associée à la qualité !

Dès le début mon projet était structuré, toujours faire vivre ses idées et ne jamais dévier. Je souhaitais offrir la meilleure prestation aux clients et leur faire profiter de mon slogan “La Qualité à petits prix !”.
Grâce à une méthodologie de travail que j’avais créée, les clients profitèrent d’un savoir-faire unique et novateur. Etre attentive aux moindres détails et perfectionniste, ce que je considère comme étant une qualité et un engagement de vie.

 

Aller au-delà du rêve…

Devant le succès rencontré, il me fallait explorer d’autres chemins et faire grandir mon projet initial, c’est ainsi qu’en l’espace de 20 ans, 34 salons supplémentaires furent créés. La holding “Allure Coiffure” fondée en 2007 gère désormais 160 salarié(e)s, dispose d’un centre de formation, de vastes locaux administratifs et surtout d’une gamme de produits cosmétiques labellisés “ALLURE”.
Un succès se construit à plusieurs et c’est grâce à l’implication des personnels, des partenaires et des clients que nous pouvons être fiers du chemin parcouru.

 

Et maintenant ?

Les obstacles étaient grands mais furent surmontés les uns après les autres, sans douter de la route à suivre. Je suis devenue ce qu’on appelle communément une “self-woman-made” tout en étant restée moi-même, la petite fille qui voulait croquer la vie. Dans un monde difficile, il faut s’y faire une place et comme l’écrivait le philosophe Sénèque :

“Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.”

C’est pourquoi, je le dis à vous tous, managers, coiffeuses et coiffeurs, croyez en vous et dans ce que vous êtes et ce que vous faites, le Groupe ALLURE existe pour vous accompagner et je serai toujours présente pour chacun d’entre vous.
Sachez que de nouveaux projets sont en passe d’être réalisés et viendront enrichir ce projet commun.


Bien à vous tous
Aïda